La dyscalculie est un trouble spécifique du développement. Elle correspond à un trouble sévère dans les apprentissages numériques, sans atteinte organique, sans troubles envahissants du développement et sans déficience mentale. Les enfants qui souffrent de ce trouble peinent à traiter les nombres, à mémoriser les tables et à calculer et à comprendre ce qu’est un nombre.

Comment savoir si un enfant est dyscalculique ?

Le diagnostic de dyscalculie est évoqué quand :
– Les aptitudes en mathématiques, évaluées par des tests standardisés, sont nettement au dessous du niveau escompté, compte tenu de l’âge réel, de la scolarisation et du niveau intellectuel évalué aux tests de QI.
– Les difficultés interfèrent de façon significative avec la réussite scolaire et les activités de la vie courante faisant appel aux mathématiques.
– S’il existe un déficit sensoriel, les difficultés en mathématiques dépassent celles habituellement associées au déficit sensoriel.

Quels examens faire pour que ce soit reconnu ?
– Un bilan psychologique : tests de QI verbal et non verbal.
– Un bilan orthophonique de type logico-mathématique.
– Un examen médical neuropédiatrique : pour rechercher aussi les causes et/ou les éventuels problèmes associés.

Quelles sont les causes de la dyscalculie ?

La dyscalculie est un trouble cognitif jusqu’ici d’origine inconnue. Comme la plupart des troubles DYS, on l’attribue à une anomalie ou à un mauvais fonctionnement de la zone du système cérébral responsable de la perception des nombres et des chiffres. L’hypothèse d’une cause génétique a également été avancée par les chercheurs, mais aucune étude n’a jusqu’ici été menée pour le prouver.

Cela étant dit, la dyscalculie est rarement un trouble isolé. Dans la plupart des cas, elle est accompagnée et favorisée par d’autres facteurs :

Comment soigner la dyscalculie ?

Comme la dyslexie par exemple, la dyscalculie peut aussi se trainer sur de longues années. Il est quand même possible que l’enfant apprenne à mettre en place des stratégies, pour avoir une vie normale même en l’ayant. Traiter et soigner un enfant qui en souffre, se passe sur deux volets :

En dehors de ces deux moyens, il existe également des jeux sur ordinateur qui peuvent permettre à votre enfant de se familiariser avec les nombres tout en s’amusant.

Une technique fonctionnant consiste également à entraîner l’enfant chaque jour au calcul mental.

Si vous souhaitez des conseils plus personnalisés, CounCelling est présent pour vous accompagner.

N’hésitez pas à découvrir toutes nos offres dont une formation bien-être au travail et une formation afin d’animer des réunions de projet en mode agile.