La RSE, c’est le nouveau concept à la mode de ces dernières années. L’objectif des entreprises est double en mettant en place des actions de RSE : améliorer l’image de l’entreprise tout en augmentant le bonheur de ses employés. Et quand les employés sont heureux, ces derniers sont plus efficaces. Mais que se cache derrière ces trois petites lettres ? Et quelles sont les entreprises où la RSE est très présente ?

La RSE, c’est quoi au juste ?

Déjà RSE est un acronyme qui veut dire “responsabilité sociétale des entreprises”. Ces trois mots englobent énormément de sujets et il est donc facile d’associer une action à de la RSE. L’action sur l’environnement est une notion phare de la RSE, mais l’hygiène au travail, l’égalité homme-femme et d’autres bonnes pratiques sociétales peuvent y être inclues. L’une des actions les plus populaires et relativement assez facile à mettre en place, est le tri sélectif. Une poubelle pour le papier, une autre pour le plastique et une dernière pour le tout-venant, et en triant, vous réalisez une bonne action ! Certaines entreprises ont compris que le recyclage en entreprise pouvait se révéler lucratif et propose des services d’aide au tri.

Désormais, de plus en plus d’entreprises dédient une branche entièrement à la RSE. Les personnes en charge de la RSE ont pour mission de développer cette activité dans leur entreprise. Ainsi, ce service peut être capable d’apporter une aide suffisante en cas de corruption, ou de traiter avec des entreprises locales plus facilement.

Qui sont les entreprises les plus fortes en RSE ?

La RSE, ce n’est pas que des actions théoriques : certaines entreprises n’hésitent pas à organiser des sorties par équipe afin de ressouder les liens d’un groupe. Car un groupe soudé est un groupe efficace. En 2016, un classement réalisé par “Corporate Knights” a montré que c’est BMW qui avait la meilleure stratégie de RSE. Dans le top 10, on y retrouve aussi Dassault Systemes (2ème) et Adidas (5ème). Mais pas de Google, ni d’Apple ou de Netflix.

Pourtant, malgré leur concept de salle de repos avec jeux vidéo et autres espaces pour dormir, une bonne majorité des personnes voyaient ces entreprises-là dans le haut du panier. Finalement, Google et Apple peuvent remercier Greenpeace qui a publié un rapport démontrant que Google et Apple ont une empreinte carbone excellente, au contraire de Netflix, Samsung, Twitter ou encore Amazon. Ainsi, les entreprises peuvent nous tromper et donner l’image d’une société responsable alors que non.

Et le bonheur dans tout cela ?

Il est bien beau de parler de RSE, mais sans objectif, ce concept aurait très vite disparu. Si les dirigeants n’ont pas à y gagner, quel en serait l’avantage ? C’est pour cela que les dirigeants utilisent la RSE a des fins purement d’efficacité. Reprenons l’exemple de Google. Un premier problème a été détecté chez les femmes enceintes : beaucoup de femmes enceintes quittaient l’entreprise dès leur enfant au monde. Pour réparer ce problème, Google a tout simplement rallongé à 5 mois les congés maternité. Ce changement a eu un impact important. Une baisse des départs de -50% a été remarquée et l’indice de bonheur que Google fait passer annuellement aux employés a grimpé ! Et quand un employé est heureux, l’entreprise l’est aussi.

Ainsi, l’efficacité d’une personne dépend de sa joie à venir au boulot tous les jours. Toutes les entreprises peuvent travailler sur ce facteur en améliorant les conditions de travail des employés. Cependant, si les salariés sont satisfaits des installations mis en place, ils seront plus susceptibles de se donner à fond dans leurs travaux et donc d’être encore plus efficaces. Donc n’oubliez pas, investissez dans la RSE.

N’hésitez pas à découvrir nos modes d’emploi pour prévenir aux risques psycho-sociaux en entreprise et manager une équipe.