Si l’école est présente pour inculquer du savoir à nos enfants, ces derniers sont souvent livrés à eux-mêmes pour développer leurs capacités relationnelles. Si la cour de récréation reste le meilleur lieu pour se faire des amis, certains ne sont pas favorisés et peuvent se retrouver seuls. Pourtant il existe bien des moyens pour que l’école aide nos enfants sur ce plan également. Et le jeu peut être une solution. En quoi le jeu favorise-t-il l’apprentissage des enfants ?

Le jeu comme exutoire

Selon Jean Chateau, psychologue et professeur à l’université, “l’enfant est un être qui joue et rien d’autre”. L’enfant prend du plaisir à jouer et cherche donc à renouveler l’expérience.  Le jeu est donc un excellent moyen d’attirer l’enfant vers un domaine pour lui faire travailler. L’école étant vue comme une institution purement théorique, le fait de proposer un jeu permet à l’enfant d’apprendre différemment et de trouver du plaisir dans l’enseignement.

De plus, le fait que l’enfant se concentre sur une tâche le libère son trop plein d’énergie et ses angoisses. Il va se concentrer sur une tâche et ne plus penser à son environnement. Enfin, qu’un jeu soit en groupe ou seul, un contact social sera établi. Tous les enfants ont besoin de se comparer par rapport aux autres afin de se rassurer. Lors d’un travail seul, l’enfant se dirigera donc vers les autres afin de comparer son travail. Lors d’un jeu en groupe, ses capacités d’interaction avec les coéquipiers comme ses adversaires lui permettront de développer sa sociabilité.

Le jeu comme libérateur de capacités

Si le jeu permet donc un développement culturel et social de l’enfant, celui-ci peut également faire preuve de ses capacités motrices et créatrices. En effet, la résolution du problème d’un jeu passe souvent par l’imagination de l’enfant. Celui-ci doit s’approprier la difficulté et son contexte, pour mieux pouvoir concevoir une fin qui lui convient. Ensuite, ses capacités motrices entrent en jeu lors de la réalisation de son projet. Si l’enfant n’arrive pas du premier coup à réaliser son idée, il va réessayer jusqu’au succès. Ainsi petit à petit, il améliorera la coordination de ses gestes pour obtenir le résultat voulu.

La notion de travail ne doit pas être occultée pour autant. L’enseignant qui souhaite utiliser le jeu ne doit pas oublier l’objectif de l’apprentissage du cours. Ainsi, il est souvent compliqué de mettre en place des jeux à cause de la quantité des concepts que les enfants doivent apprendre. Un équilibre doit être trouvé par l’enseignant convenant à tous les élèves : un temps plus théorique pour les enfants préférant la théorie et un temps de jeu, où les élèves plus en difficulté durant la théorie assimilent les notions vues précédemment.

Vous souhaitez en savoir plus sur le concept d’apprentissage et développement personnel ? Découvrez notre article sur l’adolescence et les grandes questions de vie et retrouvez tous nos articles sur l‘Orientation en ligne sur notre blog. Si besoin, notre cabinet d’orientation personnelle et professionnelle vous propose des prestations de coaching scolaire et bilan d’orientation scolaire.